dimanche 16 janvier 2011

il tua son petit frère il n'avait jamais vu la mer.

kikou les keupains, c'est le centième message de ce supaire beulogue, youhou, trop la teuffe! toudabor donc, les joies du x4 sur mouvimékeur:



un essai foireux de film trop conceptuel dans sa teuté fait en quatre nanosecondes seize avec la webcam de l'ordi, bonjour quoi.



plein de nouveaux chédeuvres à tchéquer dans la rubrique ticheurte, t'inquiète.

bodypainting de kikoulol sur l'épine dorsale de ted yakovasaure à 3h du mat sous les hélicos du vietnam



lithographie, série de dix sur papier & textile. (à venir, série de tee).
let me introduce Théodore Scopitone d'Albuquerque, premier de la série de sculptures sur mes sirènes.




& puis pour finir en reb3l, quelques photos de mes dessins qu'on a fini par coller à l'arrache hier soir  & au hasard dans les rues avec mona, admirez la technique de collage trop profesionnelle sa race. Surtout qu'au final les trois plus beaux, les plus maous, genre ON Y TENAIT TRO KWA ont été arrachés avant qu'on repasse ce midi pour prendre les photos en mode diurne, trop bisou quoi!

   









kikou les keupains

8 commentaires:

  1. Anonyme17:37

    Mwahaha Ce fut bien lulzan comme escapade :)

    ca rend vraiment bien en photo

    RépondreSupprimer
  2. T'es un peu magicienne ! O_o
    Et j'aime le titre, il m'a mis des souvenirs en pleine tête dès le réveil !

    RépondreSupprimer
  3. Le collage a une durée de vie beaucoup plus courte que le pochoir :)

    RépondreSupprimer
  4. ... mais le collage c'est plus rapide :3

    RépondreSupprimer
  5. Y'a pas à chier, tu gères. J'vais me tenter ca, tiens, une petite expédition collage.

    RépondreSupprimer
  6. Wow ca claque :)
    Dommage que j'ai pas pu assister à cette expedition nocture! Pour une prochaine fois p'tetre.

    RépondreSupprimer
  7. Merci Tarmasz, ton commentaire toujours à couper le souffle, et de mon côté heureuse que mes couteaux n'assassinent pas littéralement - qu'au contraire - qu'ils fassent un peu frissonner les coeurs. écheveler les gens - c'est vraiment une joie. J'en frissonne de faire frissonner.
    Et je ne dis rien; mais je suis chaque fois impressionnée par la quantité de choses que tu fais et expérimente, et puis, ici, ça a un charme fou.

    RépondreSupprimer
  8. Raaaaah mais non mais non
    slip pshiiit swirtch
    DU SANG SUR LES MURS
    3 secondes, une minute à fricoter le capot d'une bagnole et r'v'la t'y pas ton pochoir tou neuf tou bô tou prè à partouzer prudik avec les murs.

    'Pis de malhakof, all city est pas loin.

    Bohn cont° Kant Girl !

    RépondreSupprimer