mercredi 9 octobre 2013

Qui que tu sois, furie, prêtre ou démon


              bonjour les morveux,

          aujourd'hui pas de nouveau dessin, juste un long discours. une ptite parenthèse personnelle que je me permets sur mon blog histoire de régler mes comptes avec ma conscience. mon clavier déconne alors ça va être trèèès laborieux d'écrire, mais je vais le faire quand même, même si ça me prend le triple de temps, allez balarace. Et puis ça faisait un bout de temps que je voulais écrire cet article, je me sentais un peu tenue de le faire vu l'importance que ça commençait à prendre dans ma tête

        Il y a un an encore, je n'avais pas vraiment réfléchi à tout ce qui était sexisme et genre, et l'idée du féminisme me paraissait agaçante pour des raisons que j'ai oublié (c'est dire si c'était constructif). Et comme j'aime bien me moquer de plein de trucs, je me moquais bien des féministes. 


        Or, cette année plein de choses ont fait qu'il a fallu que je m'y confronte pour du vrai comme une grande:


         Numéro 1: cette histoire de mariage pour tous. Bon on a tous vu lé rézo sossio se déchaîner pour ce débat, et même si j'étais déjà pour les bisous officiels des amoureux pédés, ça m'a permis de voir passer une bonne quantité d'articles sur le genre, la sexualité, l'homo/transphobie et d'éveiller un peu ma curiosité.


           Bon, en numéro 2, je me suis fait correctement humilier en public par deux inconnus parce que j'avais refoulé l'un d'entre eux qui me faisait des avances de pouerco dans le métro. Bon, sur le moment je me suis dit "grrrrr ! si seulement on était au moyen-âge, je lui aurais mis un coup de couteau dans l'oeil, point barre!", mais après coup ça m'a quand même forcée à mieux réfléchir un peu à tout ça.

         Numéro 3, les débats avec dwam (au panthéon des féministes de l'internet) -où je me suis montrée mauvaise comme jamais parce que je refoulais encore un peu, encore mille fois pardon- et la fréquentation assidue de Mirion malle (l'ange distributeur coups de pieds géants) ont achevé de me convaincre.

          Bref, un bien rude cheminement intérieur, étalé sur des mois et des mois et en grande partie inconscient je pense. 


           Jusqu'au jour où je me suis dit "Oui bon ok ça va je suis féministe". 
           Et je me suis sentie bien soulagée. Je me suis vue luire comme jeanne d'arc! 
           Parce que je me rends compte que c'était là depuis le début.

          Ha mais attends vu que j'ai bien fanfaronné devant les féministes, ça va être dur à assumer maintenant non?

           Allez c'est pas grave j'ai jamais eu trop de problèmes d'ego pour me remettre en question. Je pensais avant qu'il fallait avoir le courage et la force profonde d'assumer qui on était même envers et contre tous, et que sinon on méritait de juste être malheureux. Et puis je me suis rendue compte que j'avais jamais eu autant d'efforts à faire moi-même, que mon éducation et ma classe sociale n'avaient jamais été un obstacle à mon épanouissement. Et que ce serait bien qu'on dise que les filles et garçons, partout dans le monde, puissent arriver à devenir exactement la personne qu'ils veulent être sans avoir à se battre incessamment, ok?

          Alors je voulais juste que les féministes sachent que maintenant je suis dans leur team, ouéé! Que tout le monde sache que si je dessine des valkyries, des guerrières, des sorcières et plein de meufs terribles depuis toujours c'est parce que les princesses disney ça pue des seins et qu'il faut mettre autre chose dans la tête des gens. (par exemple: hushpuppy, ma maman, toutes les personnes de sexe fille dans game of thrones). Et que si ça continue je fais sauter la planète!


       Voilà, c'est fini. Je sais pas si ça fait sens. Je sais pas si c'était très intéressant pour les autres. C'était juste important pour moi de me remettre en question et de m'engager publiquement. Même si c'est juste dire "j'ai eu tort", "je suis féministe", "je veux que tout le monde ait les mêmes droits à la cuisine ou au charnier", ou bien "attention! les filles ne sont pas toutes des beautés alanguies!" hahaha 



        Bon par contre il faut pas croire que je vais me remettre en question comme ça tous les jours, alors profite. 
        C'est pas parce que je me moque des personnes avec des tatouages de barbelés autour du bras que je vais me repentir demain, ça marche pas à tous les coups mon gars.
Alors bande de damoiselles, allez quoi, soyez girly si vous voulez mais n'oubliez pas qu'être jolie est moins important que d'avoir de la répartie.
          le bisou, et la prochaine fois promis, j'arrête de raconter ma vie et je travaille



je remets ce dessin parce qu'il va bien avec l'article tkt bisou



13 commentaires:

  1. Et bin, je te félicite!
    Comme tu dis, c'est pas tous les jours que l'être de type humanoïde revient sur ses calembredaines et que tu t'y sois attelé c'est bueno cacahuète!

    La bonne continuité, jeune fille!

    RépondreSupprimer
  2. Pau Stérieur11:37

    Haha, ça me rappelle une minuscule discussion sous le toit de votre demeure :) C'est également en lisant les articles transmis par Dwam que j'ai commencé à y réfléchir plus profondément, louée soit-elle ! Contente de te compter dans la team !

    RépondreSupprimer
  3. Haha oué!

    Viens dans nos troupes, viens viens! (je suis contente qu'une personnalité telle que toi dise ça, parce que -je le fais aussi- se moquer et être sarcastique c'est très agréable, mais ça permet surtout de s'éloigner des sujets houleux, c'est coule d'être sincèrement concerné aussi je trouve! )

    RépondreSupprimer
  4. Bienvenue dans l'équipe bancale et disparate des éternelles révoltées.

    RépondreSupprimer
  5. Etre Féministe, c'est Trop Girly :D
    Surtout avec une Batte !

    p.s. : Sansa est une godiche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pauvre fou, tu ne vois donc pas que sansa s'apprête à devenir la pire de toutes?

      Supprimer
  6. Si c'était intéressant, mais par contre en un coup d'oeil rapide, tu fais beaucoup plus de bien à l'art que "dwam"

    RépondreSupprimer
  7. J'étais complètement fan de ton travail, et une annonce comme ça c'est du bonus qui fait plaisir :)
    (c'est pas trop une surprise vu les filles badass que tu dessines !)

    RépondreSupprimer
  8. T'es bien plus courage et malinitude que plein de gens bornés, et moi et mon féminisme-renforcé-ar-la-lecture-de-dwam, on est grave fierté d'avoir sur la peau des petits monstres féministes !
    (et pis avant je traitais de pouffes les filles maquillées et j'étais bête comme un caillou aussi, mais ça, c'était avant.)

    RépondreSupprimer
  9. OLALALALALA tout le monde est trop sympa sur ce blog ou quoi ? kiss sur vos têtes

    RépondreSupprimer
  10. Perso, j'ai toujours perçu que t'étais une féministe qui s'ignorait, non? Tu es un peu tombée dedans quand t'étais petite...je crois..:°)
    Sauf que j'ai croisé des féministes qui veulent pas donner le sein parce que c'est berk berk or, y a pas plus guerrière que de brandir sa bannière" la vérité guidant le peuple", avec un mioche bien cramponné à sa mammelle gorgée de lait et de potion ultra dopante pour affronter cette chienne de vie,quitte à se les faire couper après en amazone qui se respecte...

    RépondreSupprimer
  11. C'est trop classe de ta part d'écrire un article comme ça, où tu admets ta remise en question et tout. surtout que le féminisme en prend plein la gueule en ce moment parce que les gens associe ça au prototype de la femme hystérique, névrosée et irraisonnée, en se basant sur des exemples isolés et en accusant le terme "féministe". En fait, le terme n'est pas aussi important que ça, parce que les mots sont des outils, on en fait ce qu'on veut et c'est ce qu'on veut qui est important. du coup, même si certains trouvent le mot "féminisme" imparfait, c'est nul d'orienter le débat là dessus, parce que ça détourne l'attention du sujet réellement important : les actes, les idées et les revendications concrètes qu'il y a derrière.
    j'ai mis du temps à comprendre ça. enfin tu n'as peut être pas du tout traversé le même débat intérieur que moi quand à ça, (et ce commentaire est probablement hors sujet)mais bon.
    Donc bref, je t'admire, voilà, comme j'admire tout les gens qui ont le courage de se remettre en question.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crois pas tellement que c'était une question de terme, pour ma part, je crois que pour moi c'était juste un genre de blocage mais je sais bien que c'est ce qui freine pas mal de monde!

      Supprimer